SA JOURNEE SEUL A LA MAISON

chien 20 

Apprendre à son chien à rester seul

Fiche pratique
Si lorsque vous vous absentez, votre chien a tendance à détruire des objets, abîmer des meubles, aboyer sans cesse ou faire ses besoins dans la maison, sachez que ce sont des appels de détresse. Votre animal ne supporte tout simplement pas d’être séparé de vous.
Dernière mise à jour : avril 2012
L’anxiété de séparation
Toutes les bêtises que va faire votre chien pendant votre absence sont en fait des signes de détresse qui traduisent une anxiété de séparation. En votre présence, ce type de chien restera également sans arrêt près de vous, et recherchera continuellement des petites attentions de votre part. Lors de vos ballades, il restera toujours à proximité.

D’où vient ce trouble du comportement ?
Il faut tout d’abord savoir que pendant quelques semaines après la naissance, le chien est incapable de se débrouiller tout seul et est complètement dépendant de sa mère. Sachez que le fait pour le chien de se lier à quelqu’un ou quelque chose le rassure. Cela commence avec sa mère, puis ensuite avec le maître et sa famille.

Cependant, la mère éduque rapidement ses petits afin qu’ils se détachent et prennent leur indépendance. Pourtant, lorsque le chiot arrive chez ses nouveaux maîtres, il aura tendance à s’attacher rapidement à ses propriétaires, ces derniers lui accordant, en général, un trop plein d’attention et des câlins dès que l’animal les réclame. Une phase de rejet est pourtant indispensable pour que le chien ne soit pas complètement dépendant de ses maîtres. Si cette phase n’a pas lieu, il est alors normal que l’animal soit totalement perdu et anxieux lorsqu’il voit partir ses maîtres, qui sont ses uniques repères.

Comment faire pour éviter cet état d’anxiété ?
Même s’il est difficile d’ignorer et de ne pas répondre aux demandes de votre chiot, c’est pourtant indispensable pour lui faire prendre son indépendance et qu’il ne soit pas perturbé à chaque fois qu’il n’est pas près de vous. Pour cela, il y a quelques règles à respecter :

-ne laissez pas votre chien dormir avec vous. Vous devez lui aménager un coin dans la maison et ne pas céder à ses pleurs au milieu de la nuit.

- Pour les jeux et les câlins, c’est également à vous d’aller vers lui, c’est à vous d’engager les contacts. Si le chiot vient vers vous pour jouer et que vous n’en avez pas envie, repoussez-le. Cette attitude permettra à votre chiot de ne pas s’attacher à vous de façon excessive.

- Pour que le chien s’habitue à la pièce dans laquelle il dort et où il est enfermé pendant vos absences, passez un peu de temps avec lui dans cet endroit. Au début, il est important que vous restiez quelques minutes avec lui dans la pièce avant de le laisser. Après l’avoir enfermé, restez encore quelques instants près de la porte afin qu’il sente votre présence et qu’il se rassure. Ceci empêchera l’animal d’associer trop fortement cette pièce à votre départ.

- Si, lorsque vous le laissez seul, votre animal commence à aboyer et à pleurer (la nuit par exemple), ne cédez pas et soyez patient. Ca ne servira à rien d’aller le gronder car il pensera que vous réagissez à ses aboiements et non parce que vous êtes en colère.

- A votre retour, ou le matin au réveil, ne montrez pas votre joie et ignorez-le pendant quelques minutes. N’hésitez pas à le repousser s’il vient vers vous. Cette règle est indispensable pour que le chiot n’associe pas votre retour à des caresses et des jeux.
Ainsi, ne faites pas toute une histoire de vos départs et de vos retours. Inutile de le rassurer ou de lui faire des caresses avant de partir, cela ne fera qu’empirer la situation et votre chien sera stressé. Il comprendra que vous partez et l’inquiétude sera de plus en plus forte qu’il vous verra vous préparer. Aussi, la meilleure solution est de l’ignorer 20 minutes avant votre départ. De même à votre retour, ne lui faites pas des joies immédiatement.

- Enfin, si lorsque vous rentrez, votre chien a fait ses besoins dans la maison, inutile de le gronder, il ne comprendra pas. En effet, un chien comprend ses bêtises lorsqu’il est pris sur le vif. Plusieurs heures après, il a oublié et ne sais pas pourquoi il est réprimandé.

Ainsi, patience et rigueur sont indispensables pour que la séparation se passe bien, du côté du chien comme du vôtre.
Johanna Strugeon

Comment le distraire

chien 18 

Comment distraire son animal ?

Fiche pratique
Il reste parfois seul plusieurs heures de la journée, ou il vit peut-être en cage… Comme pour nous, le jeu fait partie intégrante du quotidien de notre animal de compagnie préféré. Voici quelques astuces pour qu'il s'amuse !
Dernière mise à jour : avril 2012
A quoi sert le jeu ?
Les êtres vivants s'éveillent au fur et à mesure de leurs découvertes. Nos animaux de compagnie en particulier ont besoin d'être stimulés, et le jeu est une occasion excellente pour aiguiser leur attention. A vous de transformer ces

© Bernard Jeanneau - Octobre 2006
moments en complicité et d'en profiter pour parfaire son éducation et sa socialisation.

Comme l'indique à juste terme leur nom, les animaux de compagnie n'apprécient pas particulièrement la solitude. La vie en intérieur est parfois monotone. Il faut leur consacrer du temps et de l'énergie, et, s'ils restent seuls, leur laisser de quoi se divertir pour éviter toute forme d'apathie.

Les animaux ne sont pas capricieux. Vous n'êtes ni obligé d'acheter un jouet hors de prix, ni forcé de choisir le même que celui du voisin. Votre chien ne vous en tiendra pas rigueur. Le plus important est de donner à votre animal un objet susceptible de le distraire même lorsqu'il est seul, qui ne soit pas dangereux et naturellement... qui lui plaise ! Par exemple, un jouet bruyant, comme une balle à grelots, ne plaît pas forcément à tous les chats. Certains peuvent même être profondément agacés.

Misez sur la simplicité. Un jouet élaboré peut rester ignoré par votre animal, alors que ce dernier adoptera très simplement un morceau de tissu ou une pelote de laine. Veillez seulement à ce qu'il ne puisse pas l'ingurgiter.

Pour le chat
Le chat aime aussi jouer à la balle, mais n'attendez pas qu'il aille la chercher, ou

© Jean-Paul Fumey - Septembre 2006
qu'il la rapporte. Un chat adore jouer, mais seul. Il lui faut donc des jouets mobiles, qui bougent suffisamment pour éviter tout ennui et stimuler ses réflexes et sa curiosité. Boule de papier, fils ou nœuds de tissus ou boîte en carton, il en fera toujours bon usage.

Pour le chien
Des balles, des ballons, les chiens en raffolent, sans compter que ça les oblige à courir, et donc, à faire de l'exercice ! Et cela reste un excellent moyen pour faire un petit apprentissage en dressage. Apprenez-lui à vous rapporter son jouet, il en sera le premier ravi.

Pour votre rongeur ou votre lapin
Avec des roues et/ou des tunnels, aménagez à votre hamster de petits terrains d'exercice, d'autant plus que les cages sont souvent exigües. Lorsque vous devez faire votre achat, pensez à ne pas choisir des matériaux qu'ils pourraint ronger. Le lapin peut aussi affectionner une petite balle en mousse et la pousser du museau, notamment si vous y attachez une friandise spécifique.

Pour votre oiseau
Les oiseaux ne sont pas vraiment ce que l'on pourrait appeler des joueurs invétérés. L'une des solutions serait d'installer un miroir dans la cage de votre perruche, mais celle-ci sera bientôt plus intéressée par son propre reflet que par vous, en chair et en os. La meilleure solution reste de lui trouver un autre compagnon.

Votre titre

chien 17

Votre titre

chien 30

Votre titre

chien 178

Votre titre

chien 183

Votre titre

chien 187